DES EXPERTS
            À VOTRE SERVICE

DES EXPERTS
            À VOTRE SERVICE

Du bon usage du chauffage

Publié le : 21 décembre 2018

L’hiver, il fait bon avoir bien chaud chez soi… Mais trop chaud et c’est la qualité de l’air qui ne suit plus !

 

En effet, des températures au-delà de 21°C, associées à un taux important d’humidité, peuvent favoriser la prolifération des moisissures et acariens, responsables d’allergies. Pour limiter leur développement, il faut maintenir un taux d’humidité compris entre 40 et 60 % et une température entre 18 et 22°C, à adapter en fonction de la pièce (plus chaud dans les pièces à vivre, plus frais dans les chambres). D’autant qu’un air trop sec aura tendance à dessécher notre peau et notre nez, et a contrario, un air trop humide pourra occasionner une gêne respiratoire en plus d’un sentiment d’inconfort.

 

« Ni trop chaud, ni trop froid, ni trop sec, ni trop humide » apparaît donc comme la règle d’or pour assurer de bonnes conditions d’hygiène et de confort.

 

 

Le bien-être des occupants sera assuré, même en hiver, par une aération régulière : 10 minutes avec les fenêtres grand ouvertes suffisent pour renouveler l’air de la pièce et chasser les polluants et l’humidité. L’air frais provenant de l’extérieur, moins humide, permettra par la même occasion un chauffage plus efficace.

Pendant ce laps de temps, et dans la mesure du possible, il vaut mieux réduire sinon éteindre les appareils de chauffage, ce qui évitera le gaspillage d’énergie.

 

 Pour en savoir plus :